Qui a droit de suivre une formation CACES ?

Publié le : 28 février 20225 mins de lecture

Le Code du travail exige à tout conducteur d’engins de valider sa formation CACES. Les spécialistes du BTP et de la logistique doivent s’y soumettre pour suivre les normes en matière de sécurité au travail. Un CACES prouve alors qu’un opérateur possède du savoir-faire et des connaissances pour manœuvrer un véhicule de manutention. Ainsi, ce stage permet de recevoir des cours théoriques et pratiques. Comment se déroule cette formation très utile à la vie d’une entreprise ?

Le CACES, une formation indispensable

Le CACES est très important pour tout opérateur ayant un poste qui implique de travailler avec des appareils de manutention. Au fait, que signifie caces ? Le CACES ou Certificat d’aptitude à la conduite en sécurité est une sorte de permis de conduire qui sert à une personne de valider sa conduite d’engins de chantiers ou tous dispositifs élévateurs dans le respect des règlements de sûreté. Il s’agit en général d’une procédure incontournable pour les professionnels du BTP et de la logistique pour mener à bien leurs missions. Cette attestation approuve également la capacité du chauffeur à diminuer les risques d’accident liés à sa manipulation. Mais on se pose la question : comment faire une formation caces ? Huit types de caces existent selon les différentes catégories d’engins. Un CACES R489 est réservé au pilotage des chariots automoteurs par exemple, tandis que le R483 est destiné aux manœuvres des grues mobiles. Toutes ces autorisations ont une validité de cinq ans sauf le R482 pour dix ans. Pour plus d’informations, visitez le site abcdeformation.fr.

Comment procéder pour suivre une formation CACES ?

L’une des raisons de poursuivre cette formation est la capacité à conduire des engins de manutention, de chantier, des plateformes élévatrices de personnes ou encore des grues auxiliaires pour le chargement de véhicules. L’agent doit valoriser son adresse et ses compétences professionnelles pour pouvoir effectuer cette fonction. De ce fait, comment faire pour passer le caces ? Il doit donc faire un test d’évaluation qu’est le CACES. La réussite de cet examen est un gage de l’obtention d’un certificat très important pour assurer une conduite sécurisée sur son lieu de travail. Cette garantie l’aide à limiter les risques d’accident en protégeant lui-même et les biens. Alors, passer le caces veut dire que la personne sera opérationnelle sur pas mal d’engins. Mais aussi, suivre une formation caces veut dire la possibilité de monter en compétences pour un opérateur qui exerce déjà dans le domaine. Dans ce cas, il peut devenir nacelliste ou grutier, cariste ou tout simplement avoir une spécialité dans le secteur de la logistique. Ses diplômes lui serviront d’accéder à de nombreux débouchés.

Les conditions pour suivre une formation CACES

Avoir un CACES est obligatoire que ce soit pour un salarié fixe, un intérimaire ou un chercheur d’emploi afin de bien exécuter les missions. Pour cela, comment passer son caces avec toutes les conditions requises ? En premier lieu, le candidat doit être majeur à l’exception de celle ou celui qui suit une filière d’apprentissage ou bien une étude secondaire spécifique. Il faut également qu’il sache lire et avoir une compréhension du français. Mais aussi, il est obligé de faire une visite médicale et être déclaré apte avant de s’inscrire. L’employeur peut financer cette séance pour un candidat qui s’active dans un entrepôt, chez un particulier, dans une zone de chantier ou dans le domaine public. L’intéressé paie de son propre moyen pour les autres cas. Il obtiendra son certificat nominatif après qu’il réussisse en même temps les tests théoriques et pratiques. Finalement, son patron peut lui délivrer une autorisation de conduite régie par le Code du travail une fois qu’il a le document en main.

Les écoles de vente : pourquoi elles sont importantes pour votre carrière commerciale
Pourquoi suivre une formation en management ?

Plan du site